top of page
  • Photo du rédacteurLUC POUGET

COMMENT SORTIR DE LA DEPRESSION ET DU BURN OUT ? STAGE SORTIR DEPRESSION / STAGE SORTIR BURN OUT

Dernière mise à jour : 23 avr. 2023


UN STAGE POUR SORTIR DE LA DEPRESSION ;

UN STAGE POUR SORTIR DU BURN-OUT ;

UN STAGE POUR RETROUVER LA CONFIANCE, L'ESTIME DE SOI ;

UN STAGE POUR S'AFFIRMER :

LE PROCESSUS DU PAPILLON© : 5 jours de stage, 11 outils et 3 mois de suivi thérapeutique.


LA DEPRESSION ET LE BURN OUT N'EST PAS UNE FATALITÉ

« Papa a failli » ou , « je n’ai pas entendu », pourraient être les sous-titres du travail. Si la chaleur et le contact sont apportés principalement par la mère, la confiance sera principalement apportée par le père. Si un jour vous sentez et recevez la confiance du père, toute votre vie, vous vous rappellerez de ce moment, de ses yeux, de ses mots, de l’endroit où c’était, de la façon dont il était habillé, de tout.

Il ne suffit pas de l’entendre, il suffit que vous l’intégriez.

L’on peut être valorisé mais si l’on ne sent pas la fierté du père, alors cela ne sert à rien.

Si vous vous demandez pourquoi vous travaillez, travaillez, travaillez sans cesse, alors il va être intéressant d’enregistrer que le travail peut être une béquille mais que derrière se cache autre chose, une attente profonde, celle enfin d’être reconnu, et surtout d’être reconnu par le père.

C’est ce qui explique que l’on peut s’engager toute sa vie dans un travail pour réussir et que même lorsque cette réussite arrive, l’on continue à travailler sans plus même savoir pourquoi. Je ne veux pas dire par là, que vous ne pouvez pas être emportés par la passion de ce que vous faites ; je veux dire que ça va bien au-delà de ça, et forcément cette quête de reconnaissance est inconsciente. Cela peut-il cesser un jour ? Il n’y a aucune raison que çela cesse si vous ne vous posez pas la question : je cours après quoi ? C’est seulement à ce moment-là que vous pourrez trouver la réponse et celle-ci tourne toujours autour du père.

Et ce n’est pas parce que votre père est décédé que vous ne continuerez pas, inconsciemment à vouloir lui prouver quelque chose. Et tout le problème est justement que cela se passe inconsciemment, que nous ne savons pas pourquoi c’est essentiel pour nous de réussir. Et cette quête de courir après je ne sais quoi peut devenir un héritage

une tendance qui peut se transmettre de génération en génération. Ceci peut être une des raisons de notre mal être mais en principe c'est multifactoriel.


COMPRENDRE NOTRE MAL ÊTRE

Alors notre travail est simple : comprendre que nous courons après quelque chose que nous n’avons pas reçu et que nous continuons à attendre, et que maintenant, c’est à nous de nous l’offrir. Alors seulement nous rompront la spirale infernale du travail pour le travail ou de ce décalage que nous avons créé pour être espérer avoir été aimé


Il faut dire aussi que notre conditionnement la plupart du temps ne nous aide pas dans cette démarche. Très peu de gens ne reçoivent pas que le plus important dans la vie, c’est de se faire plaisir et de vivre. La plupart d’entre nous reçoivent que dans la vie le travail est essentiel et que c’est le premier de nos devoirs.

Alors cela va créer chez nous un interdit qui nous empêchera d’aller vers des choses plus légères, de prendre du bon temps, d’avoir quelques difficultés à se faire plaisir ou avec toujours un peu de culpabilité. Ou alors nous pourrons aussi nous créer de toutes pièces une croyance que pour être aimé/e nous devons travailler et celle-ci ne nous lâchera pas. C’est ainsi que nous continuerons à travailler toute notre vie.


Cela nous interdit-il d’être heureux ?

Pas obligatoirement, car bon nombre de personnes trouve leur équilibre dans le travail et comme par hasard, elles trouvent un conjoint qui est un peu dans la même dynamique ; alors elles ont le même horizon et a priori il n’y a pas d’ombre au tableau. Sauf le jour où une petite voix va se pointer pour dire : c’est quoi ta vie ? Et alors là, ça va se compliquer. Soit vous serez dans le déni et cela risque de ne pas être simple à gérer car le mal-être tapera à la porte, dépression ou burnout , soit vous entendrez et exaucerez cette petite voix qui devrait vous amener ailleurs que vers le travail. C’est alors que des jours plus heureux vont s’annoncer, parce que plus en lien avec ce que vous êtes réellement. Posez-vous la question : je cours après quoi ?


Comment sortir de la dépression ?

Comment sortir du burn out ?

Comment trouver ou retrouver la confiance, l'estime de soi ?

Le processus du papillon vous expliquera comment vous vous êtes adapté pour espérer être aimé et comment ce décalage à pu créer le mal être que vous pouvez ressentir. Il vous mettra surtout en main 11 outils pour vous retrouver et vous libérer, sortir de la dépression ou du burn out. Ce sont ces 11 outils qui font l'exceptionnelle efficacité de ce processus.


Lisez donc ce qu'ile en disent :


DECOUVREZ LES 11 OUTILS DU PROCESSUS DU PAPILLON :


Comments


bottom of page