top of page
  • Photo du rédacteurLUC POUGET

COMMENT SORTIR DE LA DEPENDANCE AFFECTIVE, Montpellier.


Stage dépendance affective Montpellier

J'aime beaucoup cette phrase : aimer est un verbe, pas un prénom !


Ce qui est compliqué dans la dépendance affective ce n'est pas quand la relation est fluide c'est surtout quand elle s'arrête. Le problème de la dépendance affective c'est quand le dépendant ou la dépendante se retrouve seul face à sa dépendance, alors son monde peut s'effondrer. Et cela peut être d'une violence extraordinaire. Bon nombre de personnes peuvent alors penser à cesser de vivre.


J'ai alors une magnifique nouvelle pour vous : non l'indépendance affective n'est pas une fatalité ! Ce n'est pas non plus un héritage, encore qu'il pourrait y avoir de ce côté-là une transmission. La dépendance affective répond à une construction que nous avons échafaudé pour être aimé. Au même titre que cette construction s'est faite, nous pouvons la déconstruire et ce sera l'objectif du processus de déconditionnement du papillon©.


Il est important d'abord de voir que derrière ce cache notre incapacité à être aimée par nous-mêmes, et du coup nous allons offrir à l'autre inconsciemment le pouvoir qu'il comble nos manques, nous allons lui donner le pouvoir de nous rendre heureux ou malheureux. Toujours bien sûr en cas de rupture pour le côté malheureux.


Personne ne nous a appris comment nous aimer, c'est ça Le hic ! Alors même qu'être aimé a été une nécessité lorsque nous étions petits ou petites, que nous étions donc tributaires de nos parents, nous aurions dû avec le temps et en grandissant apprendre à devenir affectivement autonome. Ce n'est pas le cas. L'autonomie s'apprend et c'est ce que nous allons voir de façon très concrète dans ce processus de déconditionnement. Nous mettrons en place 11 outils très efficaces qui vont justement nous permettre de sortir de cette fameuse dépendance affective qui peut être si douloureuse.

Pour aborder ce travail il va être intéressant de regarder en toute humilité et honnêteté, ce que nous attendons de l'autre. Ce sera une mine d'enseignements très féconde. Notre tendance peut-être jusqu'à ce jour de demander à l'autre de nous apporter cet amour si nécessaire dans nos vies, de combler nos manques. Nous devons apprendre à être seuls responsables de notre bonheur.


Comment alors s'aimer ? Car c'est de cela dont il va être question. Alors bien sûr il n'y a pas de recettes mais ce processus va nous offrir tout un tas de directions pour que nous soyons en mesure de répondre à nos besoins par nous-mêmes. C'est un apprentissage dont il est question et pour un apprentissage il va falloir du temps mais surtout du concret, et c'est la force de ce processus.

Nous allons bien sûr le faire pour nous mais aussi et ça me paraît important de le souligner, nous pouvons le faire pour nos enfants, pour ne pas leur transmettre cet héritage. C'est de notre responsabilité que de couper cette transmission.


Traiter la dépendance affective en stage est très intéressante de plusieurs points de vues, d'abord c’est se rendre compte que votre voisin de stage et dans le même cas que vous, vous n'êtes pas un cas isolé, ce n'est pas une maladie, c'est juste une construction avec des effets négatifs. Vous allez aussi pouvoir découvrir que cette construction ne répond qu'a une logique, et que donc une autre construction est possible, ou plutôt une reconstruction. Vous pourrez découvrir que le voisin de stage n’a pas la même histoire que vous, mais que l'articulation est la même et la compréhension est la première porte vers la solution parce que c'est elle qui va permettre justement cette reconstruction.


Je vous invite à regarder ce qu'ils en disent : https://www.stagepapillon.fr/les-avis


Le problème de fond c'est la confusion entre l'amour passionnel et la dépendance affective. Tout Ce que nous voyons tend vers Eros la passion, tous les films, les grands frissons, cela ne nous aide pas, mais personne ne vous dira que cela ne dure pas. Alors même que nous le savons tous. Tout s'étiole, mais arrive derrière bien sûr une 2e monde qui s'appelle le monde de l'intimité, qui à mon sens est beaucoup plus puissant que le monde du désir, à beaucoup plus à m'offrir.

Mais entre temps, j'ai cet apprentissage majeur à faire : apprendre à me nourrir par moi-même !


Si vous tombez sur ce post, il y a de grandes chances que ce soit un signe pour que vous découvriez ce processus du papillon : se libérer et se trouver !

cliquez sur l'image ci-dessous !



Comments


bottom of page